0805 385 060

Accueil > Prévention des risques spécifiques > ATMOSPHÈRE EXPLOSIVE : ATEX > Atmosphère Explosible : ATEX

lien de telechargerment article au format PDF

QUELQUES INFORMATIONS UTILES

Atmosphère Explosible : ATEX

Les accidents d’inflammation et d’explosion dus à la présence d’une ATmosphère EXplosive sont relativement rares mais les conséquences souvent dramatiques, voire mortelles pour le personnel et très lourd financièrement pour les équipements et installations.
Pour cela, la sécurité et la santé des personnels et le maintien opérationnel de l’outil industriel mobilisent les chefs d’établissement et leurs services de sécurité.

Les experts de FORMAFRANCE vous aident à évaluer votre risque ATEX :
- par un apport de solutions pragmatiques et réalistes, adaptées à vos préoccupations techniques et qualités, en accord avec la réglementation européenne et le code du travail
- avec une méthodologie rigoureuse (*1) prenant en compte les conséquences
organisationnelles et les coûts de mise en conformité.

En effet, nous observons trop souvent des installations et des locaux entiers classés 2/22 ou même 1/21. En réalité l’apparition d’une ATEX est le plus souvent localisée lors d’un dysfonctionnement.

1 - Après la prise en compte :
• des substances inflammables utilisées et leurs caractéristiques physico-chimiques (Point Eclair, LIE, LSE, EMI, CMI, TAI ...),
• du phénomène physique générant ou pouvant générer des sources de dégagement,
• de l’évaluation du degré de dégagement de ces sources (*2), la première action est de définir les moyens techniques et organisationnelles afin de réduire, déclasser, déplacer ou supprimer la zone ATEX initialement présente, et donc de réduire au maximum en volume et en nombre les zones.

2 - Lorsque l’ATEX est présente et bien définie
La deuxième action est de réaliser dans les phases de vie à considérer, pour chaque source d’inflammation, une analyse de risque caractérisant la criticité (fréquence et gravité) et de définir les moyens de prévention et de protection rendant le risque acceptable aussi bien pour le personnel que pour l’installation.

La troisième action est de vérifier l’adéquation des appareils en zones
ATEX résiduelles.

3 - Après l’évaluation du risque ATEX et la vérification de sa mise en conformité effectuées
• Le document relatif à la protection contre les explosions (DRPCE) sera élaboré et mis à jour, avant la mise en route de l’installation et du matériel situé dans une zone ATEX. Il doit comporter les informations appropriées relatives au respect de la sécurité et des obligations légales.(*3)
• Ce document doit être révisé lorsque des modifications, des extensions ou des transformations sont apportées notamment aux lieux, aux substances inflammables, aux installations, aux équipements de travail ou à l’organisation du travail.

4 - Prescriptions minimales visant à améliorer la protection des travailleurs
• L’employeur prend des mesures organisationnelles : il assure une formation suffisante et appropriée des travailleurs en matière de protection contre les explosions (*4). Il établit des consignes et instructions de travail écrites et met en place une organisation adaptée du travail
dans les zones dangereuses.

Définition des niveaux de formation selon les publics
Niv. 0 : opérateur et tout salarié évoluant en zone ATEX
Niv. 1 : exécutant d’opération de maintenance en zone ATEX
Niv. 2 : personnel encadrant

Jacques Priot,
Expert Technique et Méthodologique.

(*1) Safran, Snecma, Messier-Bugatti, Valeo, Sanofi etc. ont déjà fait confiance à notre expert.
(*2) Formafrance dispose des codes de calculs permettant de définir les volumes réalistes d’une zone ATEX en fonction des paramètres de taux de dégagement, de débit de
ventilation ...
(*3) La forme du DRPCE n’est pas exigée par la réglementation, une structure et une aide à sa rédaction sont proposées .
(*4) Formafrance programme des formations adaptées.