0805 385 060

Accueil > Ets. de Soins Maisons de retraite > L’incendie d’une maison de retraite en Isère fait quatre morts

lien de telechargerment article au format PDF

L’incendie d’une maison de retraite en Isère fait quatre morts

L’homme se trouvait en réanimation au CHU de Grenoble. Il s’agit de la quatrième victime du sinistre, deux femmes âgées de 96 et 100 ans ainsi qu’un autre résident, de 90 ans, ayant également trouvé la mort dans l’incendie.
Alors qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes de l’incendie, parti depuis la chambre d’une des victimes au deuxième étage de l’établissement, le parquet de Grenoble avait indiqué samedi que celui-ci était d’origine accidentelle et "très certainement « lié à un appareil électrique défectueux.


De son côté, Le Dauphiné libéré a avancé l’hypothèse d’un court-circuit sur un ventilateur individuel. "Ce peut être un ventilateur ou tout autre appareil électrique", a nuancé le parquet.

De son côté, la ministre déléguée aux personnes âgées, Michèle Delaunay, qui s’est rendue sur les lieux samedi matin, a assuré que la maison de retraite, réhabilitée en 1998, "répondait aux normes".

"Les visites des commissions de sécurité étaient toujours très satisfaisantes", a-t-elle dit, ajoutant que "le personnel était en nombre habituel" lors du déclenchement du sinistre.
L’incendie s’était déclaré vendredi 23 août vers 21 heures dans cette maison de retraite médicalisée située dans le centre du village de La Terrasse, à une trentaine de kilomètres de Grenoble, et abritant 82 pensionnaires.

Dès l’alerte donnée, entre 150 et 200 membres des services de secours, pompiers, gendarmes et personnel du SAMU 38, s’étaient rendus sur les lieux pour combattre l’incendie et procéder à l’évacuation des résidents. Plusieurs habitants, notamment des jeunes du village, avaient en outre, spontanément, prêté main forte au personnel de la maison de retraite.
Une partie des résidents évacués lors de l’incendie devaient réintégrer l’établissement ce dimanche.
Le bilan de cet incendie est le plus lourd enregistré dans un établissement de ce type depuis celui qui avait fait six morts, exclusivement des femmes, et treize blessés en décembre 2011 dans une maison de retraite de Marseille.